Chaire industrielle bioplastiques

On 30 juin 2013 by Smide

Comme nous le savons tous, la raréfaction des manières fossiles comme le pétrole, et la volonté des gouvernants de préserver l’environnement, démontrent que les bioplastiques remplaceront à terme les plastiques. Cette prise de conscience, cette volonté de mieux faire, doit être concrétisée dès les bancs de la faculté et des Grandes Ecoles.

À Mines Paris Tech, cet enjeu a été bien compris puisqu’une chaire industrielle bioplastiques y a été créée. C’est Patrick NAVARD, Directeur adjoint du Centre de mise en forme des matériaux, Chef de groupe Responsable de l’équipe Physico-Chimie des Polymères et Tatiana Budtovia, Chef de groupe-adjoint de l’équipe Physico-Chimie des Polymères qui sont à la tête de cette chaire, qui pourrait s’intituler la chaire industrielle bioplastiques durable.

Cette chaire a été inaugurée par le CEMEF en novembre 2008 dans les locaux de Mines ParisTech à Sophia-Antipolis, elle est soutenue par cinq partenaires industriels Arkéma, L’Oréal, Nestlé, PSA Peugeot Citroën et Schneider Electric.

Quelles applications pour l’industrie

De manière très synthétique, le but est de porter des applications qui permettront de supprimer définitivement les plastiques issues du pétrole. C’est le polymère qui est au centre de toutes les attentions. En effet, le CEMEF possède une réelle expertise dans le domaine des polymères synthétiques et naturels. 1978 est la date des premiers travaux de recherche autour des polymères issus de la biomasse. De plus, depuis 2002, le CEMEF pilote le réseau européen d’excellence EPNOE (European Polysaccharide Network of Excellence) dont le but est de mutualiser l’expertise européenne autour des polymères naturels issus de la biomasse.

bioplastiques-biopolymeres-smide-usinage

C’est certainement ces 2 points majeurs qui ont intéressé les industriels partenaires de cette chaire.

Les besoins portant principalement sur la durée de vie de matériaux à base de biopolymères (de 3 à 25 ans), longévité important pour des constructeurs de voitures par exemple. Pour autant il nous a été impossible de trouver des informations sur des polymères issus de la biomasse utilisables pour l’usinage de précision au cœur des recherches du CEMEF. Si vous avez des informations, elles sont les bienvenues dans les commentaires de ce billet.

Pour contacter smide pour vos travaux d’usinage de polymères, cliquez ici

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *