Le plastique est au centre de l’OpenSource Hardware

On 12 octobre 2012 by smide - usinage plastique

Kezako, l’OpenSource Hardware ? Et pourquoi titré le plastique est au centre de l’OpenSource Hardware ? Nous n’avons pas d’explication pragmatique, en fait à vous fournir, mais plus une envie de ré-ouvrir une réflexion rapidement entamée en Août 2010, sous le titre “La révolution du Hardware OpenSource et son intégration dans le monde industriel”.

oshw_opensource_hardware

l’OpenSource Hardware ?
Afin que nous puissions être plus clair dans l’ébauche de ce qu’est l’OpenSource Hardware, nous pourrions vous dire que Matériel OpenSource est un terme qui définit l’ensemble d’objets dont les plans ont été rendus publics de manière à laisser quiconque fabriquer cet objet, mais également de pouvoir le modifier ou de pouvoir le distribuer. Cette façon de faire fonctionne puisque des entreprises fondées sur ce modèle économique font de gros chiffre d’affaires et en plus créent des emplois. D’ailleurs l’un des produits phare de cette nouvelle façon de consommer, de vendre est l’mprimante 3D. Grâce à cette imprimante 3D, le plastique est encore dans le coup !

l’OpenSource Hardware ?

Afin que nous puissions être plus clair dans l’ébauche de ce qu’est l’OpenSource Hardware, nous pourrions vous dire que Matériel OpenSource est un terme qui définit l’ensemble d’objets dont les plans ont été rendus publics de manière à laisser quiconque fabriquer cet objet, mais également de pouvoir le modifier ou de pouvoir le distribuer. Cette façon de faire fonctionne puisque des entreprises fondées sur ce modèle économique font de gros chiffre d’affaires et en plus créent des emplois. D’ailleurs l’un des produits phare de cette nouvelle façon de consommer et de vendre est l’mprimante 3D. Grâce à cette imprimante 3D, le plastique est encore dans le coup !

reprap_mendel_opensource_imprimante3D

Le plastique matière première de l’impression 3D

En effet pas une seule imprimante 3D peut se passer de plastique comme nous l’indique le site reparap.fr,site éponyme de la plus ancienne et prestigieuse imprimante 3D,

“La RepRap utilise des plastiques issus du pétrole (ABS, LDPE, HDPE, PP) ou un bioplastique synthétisé à partir d’amidon, le PLA. On peut se procurer ces plastiques en différentes couleurs, le diamètre du filament étant de 3 mm, ou plus récemment de 1,75 mm. Des recherches sont faites sur l’utilisation par la RepRap de plastiques recyclés.”

Le principe étant de superposer des couches de fils plastique afin de construire un objet en trois dimensions.

Cette vidéo est une très bonne introduction pour comprendre la RepRap (en anglais)

RepRap from Adrian Bowyer on Vimeo.

Et allez aussi voir du côté de ces liens :

À Amsterdam, le premier pavillon mobile d’impression 3D au monde

Reprap.fr (de beaux objets fait à la maison)

Et puis une petite dernière vidéo

Quand vous souhaiterez faire usiner vos prototypes issus de votre R&D, Smide pourra les prendre en charge à partir du moment ou il est question d’usinage d’alliages légers et de matières plastiques.

Pour contacter Smide c’est ici : smide contact

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *