L’usinage et le design

On 17 septembre 2012 by Smide

Du 10 au 16 septembre à lieu à Paris la “Paris Design Week”, le principe étant de faire voyager les parisiens (et d’ailleurs les non parisiens aussi), dans les rues de Paris et de les faire s’arrêter dès qu’un magasin, un atelier, un galèriste et tout autre lieu portant le fameux sticker de la manifestation. La Paris Design Week existe aussi dans un lieu unique la Cité de la Mode, qui a été rebaptisée pour cette fameuse semaine NOW! LE OFF. Le principe de cet espace est d’offrir un show-room à des jeunes designers, afin qu’il puissent présenter leur travaux : pour l’anedocte et pour y avoir été, les objets présentés étaient comment dire, de très très bonne qualité, mais hélas pas beaucoup de créativité.
Ces jeunes sont déjà formatés par leurs écoles ou tout simplement par tel ou tel professionnel qui achètera ou distribuera les créations d’un designer si celle-ci finalement ne bouscule pas trop l’ordre établi.

Au-delà de ce commentaire subjectif, une question s’est posée, l’usinage et le design, où en est-on ? Quelle relation existe entre notre industrie et les designers ? Difficile de traiter ces questions de manière professionnelle, car nous ne sommes pas des professionnels du design, par contre nous pouvons à travers ce billet proposer quelques pistes découvertes au fur et à mesure de notre investigation.

En fait plus que des découvertes, il faut se rendre compte qu’une recherche en associant design et usinage ne donne pas grand chose, par contre une recherche du type Matali Crasset+usinage, les résultats ont plus de sens. Cependant, s’il faut associer à chaque fois le nom d’une designeuse prestigieuse comme Matali Crasset pour obtenir de l’information, notre culture autour de l’usinage et du design va vite être réduite à 2 choses, usinage bois et usinage propylène …

En effet, si le monde du design est discret sur l’engagement d’un sous-traitant c’est que la chose doit rester confidentielle, au regard des enjeux économique et la protection sur un savoir-faire. Mais il peut y avoir aussi une autre explication déduite de manière subjective, je vous l’accorde d’une conversation entendue sur l’expo dont voici de mémoire la retranscription : LE DESIGNER a certainement son distributeur  “il faut absolument faire croire à cette journaliste que nos objets sont usinés par un artisan, et il faut absolument pas lui dire que nous avons déjà industrialisé en Chine la fabrication, le fait main c’est à la mode en ce moment …”. Pas mal hein ! Alors loin de nous de faire une généralité de ce type de raisonnement, car encore une fois le monde du design n’est pas notre univers, le notre c’est l’usinage de précision, alors ne jamais parler sans savoir …

Mais pourquoi ne pas honorer le travail d’un ouvrier, d’un artisan qui a pris le temps de créer la fraise pour usiner la pièce unique en aluminium ou en PMMA du designer. N’est-il pas important de comprendre qu’aujourd’hui nous avons besoin de sens dans nos vies, et finalement ce sens pourrait commencer dans le respect des rapports humains.
Voilà tout est dis.

Pour contacter Smide c’est ici : smide contact

2 Réponses to “L’usinage et le design”

  • Très bonne réflexion! Même si finalement l’artisan en usinage cache forcément une âme artistique au fond. Donc il n’a pas besoin d’un designer pour prouver sa touche d’artiste et sa créativité.

  • Et oui cher confrére, la créativité est d’abord liée à la personne et n’est pas une affaire que de diplôme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *