PMMA

On 22 août 2012 by Smide

L’utilisation d’un titre aussi générique et aussi neutre que “PMMA” reflète finalement les mille et une façons par lesquelles le PMMA peut être évoqué. Au delà de ce constat, en allant nous perdre dans les archives du blog de l’usinage de précision, nous sommes tombés sur un billet datant du 22 juillet 2010, “Le PMMA, une matière plastique inventée au XVIIIe siècle”, dans lequel apparait un commentaire, nous demandant si nous connaissions des exposés sur le PMMA vitreux. A l’époque nous avions conseillé à notre lecteur d’aller satisfaire sa soif de connaissance, sur les recherches avancées de Google. N’ayant pas eu de retour de la part de cet internaute sur la réussite de sa quête, un peu plus de 2 ans après nous prenons l’initiative de suivre notre propre conseil. Et finalement c’est en allant dans ces fameuses options de recherches de Google, qu’il est parfois possible de trouver quelques perles. C’est exactement de perle qu’il est question, en évoquant des documents écrits par le Professeur  J. Lecomte-Beckers de l’Université de Liège, Faculté des Sciences Appliquées. Département A&M – Service de Science des Matériaux Métalliques (MMS). En effet, nous apprenons de manière scientifique les différents états d’un PMMA lors de sa phase de chauffe. Plutôt que de faire de la paraphrase, nous vous proposons ici des extraits du document et le lien suivant pour découvrir à travers le travail académique du Pr. J. Lecomte-Beckers, le résultat de ses recherches autour de notre cher polymère qu’est le PMMA : le lien consacré au travail du Professeur J.Lecomte-Deckers

Température_de_transition_des_polymeres_PMMA_Smide

Smide_PMMA_Polystyrene

PMMA_vitreux_Smide_usinage_91

Pour prendre contact avec Smide pour l’usinage de vos pièces plastique, c’est ici : contact Smide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *