Et le bien être, vous en êtes où ?

On 18 juin 2012 by Smide

Il est vrai que nous avons créé une rubrique qui se nomme “après le travail”, sans pour autant avoir un rythme soutenu, sur le plan du contenu livré au sein de cette rubrique. Il est vrai qu’il est finalement toujours plus facile de parler d’usinage de précision, que de vous confier nos instants entre guillemets, privés. Avec ces quelques lignes, nous allons partager avec vous un moment pour évoquer une récente découverte, que Martine Le Moal, notre gérante a su nous révéler, et cela, il faut bien l’avouer avec une réelle intuition bienfaitrice. Trêve de suspens, il est question d’Aurathérapie.

Avant d’évoquer avec vous plus précisément ce qu’est l’Aurathérapie, il est important de comprendre que depuis toujours l’homme a su vivre en harmonie avec la nature, a su écouter son corps, à l’exemple des indiens d’Amérique ou d’Amérique Latine avec les chamanes, qui étaient là pour aider leurs semblables à vivre équilibrer. Mais sans aller aussi loin, nous avons tous dans nos souvenirs, une rebouteuse que nos parents ou grands-parents nous emmenaient voir pour soigner tels ou tels maux. En fait l’Aurathérapie puise ses sources dans cette authentique histoire de campagne, où lorsque nous avions mal au ventre, nous devions manger du radis noir, ou quand on se piquait avec des orties, on devait se passer du sucre sur les brûlures. En plus de ces bons principes de puiser dans la nature les bons remèdes, l’Aurathérapie reconnait que chacun d’entre nous dispose d’énergies positives, se sont nos chakras et nos auras, il suffit d’être à l’écoute de soi, des autres et de la nature pour vivre mieux, vivre en harmonie, et n’est-ce pas essentiel et salvateur en ces temps si troubles ?

En fait l’Aurathérapie remonte à la nuit des temps ou l’homme a cherché à aider son semblable à l’aide des mains les seuls outils à la portée de tous. Nous faisons référence au peuple Essénien, mais aussi aux Egyptiens qui pratiquaient des soins énergétiques autour du corps physique. L’Aurathérapie reconnecte la personne à son essence, elle permet de remettre en harmonie les différents centres énergétiques de l’être (chakras et auras).

Eric Guillot est la personne qui a suit sensibiliser certain d’entre nous à l’Aurathérapie, en écrivant ces quelques lignes nous avons souhaité lui rendre hommage, et témoigner d’un grand respect pour son travail. Voici comment il présente son approche sur son site web, auratherapie-annecy.com :

“Harmonisation énergétique des auras et des chakras
Quelques mots de plus au sujet de l’Aurathérapie. Les auras des corps subtils peuvent être perturbées, polluées, fragilisées par différents facteurs et événements. Nos pensées, nos émotions devenues « toxiques » qui restent dans les auras de la personne et peuvent les endommager. D’autres informations sont parfois présentes dans les auras et viennent accentuer les sensations de mal être et de perte d’énergie. L’Aurathérapeute va chercher tout ce qui est devenu inutile pour la personne, nettoyer, réparer (ruptures et fuites) et harmoniser les auras et les chakras au cours de la séance. Suivant les cas une ou plusieurs séances en Aurathérapie sont nécessaires pour éliminer ces informations qui apparaissent par couches successives (ex : pelures d’oignon). Quelques expressions populaires mettent en lumière la nécessité de s’occuper de vos auras : « Avoir la tête à l’Ouest, avoir les 2 pieds dans le même sabot, marcher à côté de ses pompes, ne pas avoir la tête sur les épaules, être coupé en deux, etc. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *