La désindustrialisation de la France, un phénomène inquiétant ?

On 29 avril 2011 by Smide

C’est un phénomène qui ne touche pas que la France mais globalement tous les pays industrialisés et ce depuis les vingt dernières années : de plus en plus d’entreprises industrielles se délocalisent, arrêtent leurs productions sur le territoire français. Une conséquence du phénomène de mondialisation ou un changement plus profond de notre tissu économique ?

Délocalisations des industries lourdes…
Même si les avis sur le phénomène diffèrent, les chiffres sont là : l’industrie française à perdu 36% de ses effectifs entre 1980 et 2007, soit 71 000 par an et la contribution du secteur au PIB passant de 24% à 14% (source « la désindustrialisation en France » étude du Minefi).
Il y a certes un phénomène mondial de délocalisation, qui a entrainé des fermetures d’usines, mais pas seulement, puisque pour des raisons d’optimisation, beaucoup passent désormais par l’intérim, qui sont comptabilisés dans le secteur tertiaire et non industriel.

Mythe ou réalité
Là les experts se battent encore pour savoir si ce phénomène est aussi important que l’on pense, certes la désindustrialisation de la France est là, mais dans quelle ampleur ?
Bataille de chiffre, mission du sénat et du conseil d’analyse économique… mais les faits sont là, entre la délocalisation, l’amélioration des performances, la baisse de la demande des ménages, la concurrence étrangère, la France perd petit à petit ses outils industriels. Il existe des exemples particulièrement parlant, comme l’acier qui nous vient aujourd’hui principalement d’inde ou de chine, avec encore quelques fabricants français spécialisés dans des types d’aciers très techniques. C’est un phénomène presque naturel, on laisse de côté les activités très concurrentielles ou qui ne génèrent pas ou peu de marge pour se concentrer sur les produits à forte valeur ajoutée.

Qu’en est-il dans l’industrie de l’usinage de précision ?
Autant l’industrie lourde à subit des pertes (ceci constaté sans chiffre officiel), autant l’industrie de l’usinage de précision semble se porter de mieux en mieux. Certes les acteurs de notre secteur, qu’ils soient prestataires ou sous-traitants ont subit des délocalisations et/ou des fermetures, mais malgré cela le savoir faire reste sur notre territoire. Ce savoir faire ne mets pas le secteur de l’usinage de précision à l’abri des fluctuations économiques, mais il permet de se démarquer positivement. C’est ce choix que Smide a effectué, à l’exemple de la récente acquisition de notre centre de tournage, fraisage CN Mazak Integrex 200 S (nous en avons parlé ici : « Un centre de tournage, fraisage CN Mazak, cela vous dit ? » ), et surtout de part notre volonté d’affirmer notre maîtrise des process qualitatifs, process nécessaires pour répondre par exemple aux exigences de l’industrie aéronautique, avec notre certification EN/AS/JISQ 9100 établie par Bureau Veritas (voir notre billet « Smide est certifiée EN/AS/JISQ 9100 »).

Une ré-industrialisation différente ou qu’en est-il de l’avenir de l’industrie en France ?
Longtemps le modèle industriel consistait à déployer d’énormes structures, de développer des organigrammes aux longues prises de décisions, alors qu’aujourd’hui le marché a besoin de proximité et de mettre un visage sur les noms des personnes composant les équipes dédiées à l’usinage des pièces confiées au sous-traitant. Ce constat est certainement établi dans les grands groupes industriels, mais il ne sera pas facile à déployer, à intégrer car trop de choses à changer. Par contre cet effort n’existe pas dans les structures de taille moyenne, comme celle de Smide, car cette démarche d’écoute, de confiance, de proximité, d‘humanisation est dans notre ADN. Alors oui, nous le disons à travers ces quelques lignes, l’industrie a de l’avenir en France, car les « petits patrons » sont encore là et comme chez Smide ils se développent et seront là encore pour longtemps !

Quelques liens pour continuer votre lecture :
Gros plan sur la désindustrialisation de la France
La désindustrialisation en France, un mythe ?
Désindustrialisation, délocalisations
Mission commune d’information sur la désindustrialisation des territoires

Pour demander à Smide d’usiner vos pièces :
alliageslegers.com
smide.fr

Mission commune d’information sur la désindustrialisation des territoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *