Thingiverse, Design digital pour objets physiques

On 20 septembre 2010 by Smide

Aujourd’hui l’outil informatique est à la portée de tous ou presque, si vous avez un ordinateur plus ou moins récent, il y a de grandes chances que vous ayez la possibilité de pouvoir concevoir un objet en 3D. Des outils libres existent (que ce soit Google Sketchup dans sa version gratuite ou Blender) et une multitude de sites vous proposent des cours pour apprendre à manier cet outil.

Une bibliothèque d’objets 3D libre
Vous avez certes accès aux outils, mais pour concevoir avec succès un objet, l’outil informatique n’est pas le seul rempart… il y a la connaissance du logiciel lui même (et certains sont très contraignants), le génie mécanique, la connaissance des process de production, que ce soit via une machine à commande numérique pour un usinage de précision ou via une imprimante 3D (process qui aujourd’hui n’est valable que pour des prototypes, du fait de son coût), les barrières pour le design 3D sont encore nombreux. Pourquoi donc rester chacun dans son coin pour designer des objets qui pourraient servir à la communauté, et ne pas partager ceux ci et profiter ainsi des compétences de chacun?
C’est l’idée fondatrice du site Thingiverse (contraction de Thing : chose et Universe : univers) qui vous permet de consulter et télécharger des centaines de design, en divers formats 3D et pouvoir ainsi lancer un production d’usinage plastique de l’objet tant désiré.

Beaucoup d’objets… libres.
Beaucoup de design sont disponibles dans des catégories et à des fins très diverses, cela va de la touche de piano (au cas où vous en auriez cassé la votre: http://www.thingiverse.com/thing:4089), à la salière en forme de cochon (http://www.thingiverse.com/thing:3983), un arrêt de porte (http://www.thingiverse.com/thing:1858) ou encore une bague en forme de carapace (http://www.thingiverse.com/thing:3959)… un petite recherche vous permet de trouver de tout, des designs très réussis, d’autres beaucoup moins, mais surtout vous évite pour des objets standard la démarche de devoir repasser par votre logiciel 3D favori, que ce soit pour une production unitaire en aluminium, ou pour vous lancer dans une production massive en alliage léger.
L’autre intérêt est que tous ces designs déposés sur ce site sont libres, c’est à dire que vous pouvez les télécharger, les produire et même les vendre, puisque chaque design choisit sa propre licence de distribution (la plus utilisée étant la licence Creative Commons BY-SA http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/ qui vous oblige simplement à citer la personne à l’origine de l’objet et en cas de modification de le mettre à disposition sous les mêmes termes)
Le but ici n’est pas de brider la production, vous pouvez aussi bien reproduire ces objets 3D en plastic, aluminium, PLA avec des process différents, que ce soit via une machine à commande numérique, des objets massifs, ou nécessitant un usinage de précision, ici on se concentre sur la conception de l’objet, sur sa forme virtuelle.

Amélioration collaborative de design
Mais un des intérêts principaux de ce site est de pouvoir améliorer le design de l’objet 3D, puisque vous pouvez télécharger un fichier, lancer une production de cet objet et puis tenter de l’améliorer pour qu’il réponde encore mieux à vos besoins, ou corriger un défaut de conception. Vous pouvez alors laisser le fichier modifié sur la plateforme avec un commentaire pour expliquer les améliorations, que ce soit sur le design lui même, la qualité structurelle de l’objet pour tel ou tel type de production, etc.
Un bon exemple est ce mousqueton rudimentaire: http://www.thingiverse.com/thing:3131, qui a été modifié en ceci http://www.thingiverse.com/thing:3133, produit par des utilisateurs (et téléchargé plus de 150 fois) et réadapté pour corriger certains défaut, avec en prime un commentaire de l’auteur original du design: « J’aime beaucoup les améliorations que vous avez apporté (bien mieux que mon design original). J’aime aussi beaucoup comment vous avez résolu le problème de surplomb sur le fermoir, qui devrais être bien mieux adapté à la production » . Un système d’amélioration et d’entraide pour designers d’objets.

Thingeverse_usinage_precision_smide

source image : thingiverse

Conclusion
Une plateforme collaborative de partage d’objets 3D, prêt à être mis en production, libre en voilà une bonne idée. Certes les objets sont parfois un peu bruts, certains avec des défauts flagrants, mais le but ici n’est pas d’offrir un catalogue d’objets tout faits, mais de servir de base à tous les gens désireux de partager et améliorer leurs designs. Une très bonne initiative à surveiller de près.

Pour en savoir plus sur les activités de Smide et son savoir faire en usinage de précision d’aluminium, d’alliages légers et/ou d’usinage plastiques :
alliageslegers.com
smide.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *