L’usinage de précision et la mécanique de précision

On 18 juin 2010 by Smide

Ce nouveau billet souhaite établir une différence entre l’usinage de précision et la mécanique de précision.

Alors, soyons studieux et essayons de vous éclairer. Pour la mécanique de précision, on parle des  activités de la fabrication de pièces qui ont de faibles tolérances. Lorsque l’on parle d’usinage de précision, on fait référence à la technique de fabrication de pièces mécaniques, le principe étant pour l’usinage de précision d’enlever de la matière afin de donner à la pièce brute la forme voulue, à l’aide d’une machine-outil. De part cette introduction, nous pouvons en conclure que l’usinage de précision est le terme générique pour énoncer les métiers composants l’industrie de l’usinage, alors que la mécanique de précision, on est plus lié à un métier.

mecanique-de-precision-usinage-de-precision-smide

En effet en allant plus dans le détail, on découvre que la mécanique de précision se veut être un  secteur composé de deux sous-secteurs :

  • le décolletage ; Cette activité consiste aujourd’hui en l’usinage par tournage ou filetage de pièces mécaniques en tout genre, à partir de matériaux essentiellement métalliques, en barres, couronnes ou ébauches, sur des machines le plus souvent automatiques, notamment des tours à commande numérique.

et

  • la mécanique industrielle: Ce sous secteur désigne essentiellement la fabrication en mode sous-traitance, des pièces mécaniques par enlèvement de matière. Les procédés d’usinage sont multiples : alésage, fraisage, tournage, meulage, rectification, etc. Ces diverses techniques utilisent des moyens traditionnels, mais aussi des technologies plus sophistiquées telles que l’usinage à grande vitesse (UGV) et l’électroérosion.

Sur le plan national, 1 249 entreprises de plus de 20 personnes exercent l’activité de mécanique. Elles emploient 61 009 salariés et réalisent un chiffre d’affaires de 6,4 milliards d’euros dont 15,2 % à l’export. Le ratio moyen investissements / chiffre d’affaires, de l’ordre de 3,8 % (3,5 % pour l’ensemble de l’industrie), et le résultat net, de l’ordre de 2 % (1,9 % pour l’ensemble de l’industrie), prouvent la rentabilité moyenne des entreprises de ce secteur, en amélioration depuis 2003 (1 %)*. La mécanique de précision irrigue l’ensemble des activités primaires, secondaires et tertiaires de la France. Cette caractéristique explique que ces entreprises, réparties harmonieusement sur l’ensemble du territoire, constituent
une part significative du tissu industriel régional. La mécanique de précision est un des seuls secteurs français qui présente un solde positif de création d’emplois au cours de la dernière décennie (+ 50 % pour la région Centre au cours de cette période). Pour le cas spécifique du décolletage, le secteur français est leader mondial avec 794 entreprises, dont 575 de moins de 20 salariés qui emploient 18 500 salariés et réalisent un chiffre d’affaires de 2,04 milliards d’euros dont 29 % en exportation directe. (sources : (*SESSI 2006).

Pour en savoir plus sur les activités de Smide d’usinage de précision et sur la mécanique de précision, et nous permettre de répondre à vos demandes d’usinage, cliquez sur les liens suivants:
alliageslegers.com
smide.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *