L’usinage de matières hautes performances chez Smide

On 7 juin 2010 by Smide

L’usinage de matières hautes performances est intimement lié à l’usinage à grande vitesse, le fameux UGC. Pourquoi ? Car l’Usinage Grande Vitesse est un procédé d’enlèvement de matière à des vitesses de coupes élevées engendrant des coupes spécifiques. Cette spécificité dans la coupe est induite par les matières choisies comme par exemple les matières plastiques telles les thermiques, les électriques. Ces 2 familles de matières plastiques remises dans le contexte de l’usinage de matières hautes performances doit prendre en compte leurs capacités à supporter les taux d’usure, leur capacité à supporter des températures d’utilisation maximum sur des courtes durées, de subir des coefficients de dilatation thermique faible, se conformer à des rigidités diélectriques stables ou d’avoir des facteurs de perte très faibles.

Smide_usinage_plastique_matieres_plastique
Mais quelles sont ces matières hautes performances et quels sont leurs avantages ? Nous vous proposons ci-dessous 3 exemples qui sauront vous donner quelques points de repères :– Le PA 4.6 : c’est un polyamide aliphatique préparé par polycondensation de diaminobulane 1,4 et d’acide adipique. De ce fait il offre des propriétés mécaniques exceptionnelles supérieures aux POM, PEP, ou autres polyamides et à la plupart des plastiques techniques ? ses principales propriétés : une bonne tenue en température – 200 °C en pointe, une utilisation en continu entre 80°C et 150°C et une très bonne résistance au vieillissement thermique, une grande rigidité et entre autre une bonne isolation électrique nécessaire pour les usinages de matières hautes performances dédiées à l’industrie aérospatiale par exemple.
– La FEP : cette matière conserve toutes les propriétés exceptionnelles des PTFE, elle se comporte cependant comme un thermoplastique. La gamme des FEP est en particulier destinée au moulage par transfert car elle présente une bonne résistance aux produits chimiques.
– Le PEI Ultem : ce thermoplastique amorphe offre une bonne résistance thermique 170°C en continu, 200°C en pointe, excellente stabilité thermique, une rigidité diélectrique élevée, très bon module d’élasticité, très bonne résistance aux chocs, résistance chimique intéressante. Il résiste aux acides minéraux, aux solutions salines, minérales et aux bases diluées de PH inférieur à 9.

Pour en savoir plus sur les activités de Smide d’usinage de matières hautes performances, et nous permettre de répondre à vos demandes d’usinage, cliquez sur les liens suivants:
alliageslegers.com
smide.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *