Mais au fait quelles sont les principales matières plastiques ?

On 11 avril 2008 by smide - usinage plastique

Imaginer un monde sans plastiques est impossible par contre il est important afin de mieux les recycler de comprendre qui ils sont ou plus exactement qu’elles sont les principales matières plastiques rencontrées dans notre industrie d’usinage. A travers ce billet nous allons les énoncés et donner quelques pistes de recyclage.

Les principaux plastiques donnant lieux à des matières plastiques (ici appelée « noms commerciaux ») sont :

– Le PMMA. Il a été inventé par Bradel à la fin du XVIIIè siècle. Le polyméthacrylate de méthyle (souvent abrégé en PMMA, de l’anglais Polymethyl Methacrylate). Noms commerciaux : Altuglas, Oroglas, Perspex, Plexiglas, Acrigel.

– L’acrylonitrile butadiène styrène (ABS) est un thermoplastique employé par l’industrie pour des produits rigides, légers et moulés. Noms commerciaux : Cycolac, Lastilac, Polylac, Lustran, Novodur, Polyflam, Polyman, Toyolac, Isopak.

– Le polytétrafluoréthylène (PTFE), est un polymère thermoplastique de tétrafluoroéthylène. Noms commerciaux : Ertaflon, Fluon, Hostaflon, Soreflon, Téflon.

– Le polychlorure de vinyle ou chlorure de polyvinyle est un polymère thermoplastique, connu généralement sous le sigle PVC (de l’anglais polyvinyl chloride). Noms commerciaux : Darvic, Duraform, Hostalit, Lacovyl, Lucalor, Nakan, Solvin, Trovidur, Vinidur, Tefanyl.

– Le PA (Polyamide), l’appellation polyamide regroupe tous les polymères contenant des groupements « amide » N-H-C=O. Noms commerciaux : Akulon, Altech, Bergamid, Capron, Durethan, Grilamid, Grilon, Ertalon, Latamid, Lauramid, Minlon, Miramid, Nylon, Nypel, Radiflam, Radilon, Rilsan, Schulamid, Staramide, Starflam, Ultramid, Vestamid, Zytel, Technyl.

– Le polyoxyméthylène (ou polyformaldéhyde) est un polymère appelé également POM, selon la norme ISO. Il existe soit sous forme copolymère (POMC), soit sous forme homopolymère (POMH). Nom commerciaux : Bergaform, Celcon, Delrin, Hostaform, Kocetal, Kepital, Ultraform.

– Le PETP, Le polyéthylène téréphtalate (PET) est un plastique. Chimiquement, c’est le polymère obtenu par la polycondensation de l’acide téréphtalique et de l’éthylène glycol. Nom commerciaux : Arnite, Pocan, Raditer, Rynite.

– Le PS et/ou PSB. Le polystyrène (PS) est le polymère obtenu par la polymérisation des monomères de styrène. Noms commerciaux : Edistir, Lacqrene, Lustran, Polyflam, Polystyrol, Styron.

– Le Polyéthylène (PE) ou polythène est un des polymères les plus simples et les moins chers. C’est un plastique inerte. Noms commerciaux : Hostalen, Lactène, Lupolen, Stamylan, Supralen, Eltex.

– Le polypropylène (PP) est un polymère obtenu par la polymérisation des monomères de propylène. Noms commerciaux : Appryl, Hostalen, Latene, Moplen, Polyflam.

– L’acétate de cellulose (CA), créé en 1865, est l’ester acétate de la cellulose. Ce produit est encore appelé sucre de plomb, soie artificielle, rayonne, viscose… Noms commerciaux : Rhodoïd, Rhodialite, Cellidor.

– Le polycarbonate (PC) est un matériau découvert en 1953 par trois chercheurs travaillant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm. Noms commerciaux : Apec, Latilon, Lexan, Makrolon, Durolon, Panlite, Plaslube, Polyman, Xantar.

Après cette liste, place à quelques lignes écologiques non pardon numériques … mais plus sérieusement, les choses changes dans l’industrie des plastiques. La preuve, nous pouvons en faire le constat, les matières plastiques peuvent être recyclées et moins polluantes. Leur recyclage est un procédé de traitement des matériaux qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d’un produit, des matériaux qui le composent. La problématique quant au recyclage des polymères provient essentiellement du fait que ces derniers sont rarement utilisés seuls. Mais de nouveaux procédés permettent de recycler l’ensemble des polymères eb fin de vie. Le principal, de part leur pouvoir calorifique élevé, est l’incinération afin de récuper de l’énergie (utilisation pour chauffage domestique par exemple, etc.).

Smide_polymere_2Smide_plastiques_cycle_recyclage

Pourtant il y a un hic car chaque opération ajoute une valeur au produit et nous sommes forcés de constater que le coût de recyclage augmente considérablement si l’on désire un matériau d’une grande pureté donc moins polluant. Pour faire baisser ce coût de recyclage fluctuant, il faudrait certainement que l’ensemble de notre industrie puisse travailler main dans la main  avec l’ensemble des acteurs publics et gouvernementaux et ainsi offrir à nos futures générations une planète en meilleure santé …

Pour demander à Smide d’usiner vos pièces :
alliageslegers.com
smide.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *