Mets de l’huile

On 28 mars 2008 by smide - usinage plastique
Coincée entre les farandoles de matières plastiques et d’alliages légers, l’huile, née après l’invention de la machine d’usinage de précision, est depuis un élément non figuratif dans les procédures de notre métiers. Nous souhaitons aujourd’hui à travers ce billet réhabiliter l’huile que nous avons trop banalisée … nous les professionnels de la profession.
Tout d’abord un petit tour (sans jeu de mot) du lexique lié aux huiles d’usinage. Il y a donc sans ordre particulier dans la famille des huiles, l’huile de coupe, l’huile de perçage profond, l’huile de brochage, l’huile de honage, l’huile de rodage, l’huile de rectification, l’huile multifonctionnelles, l’huile de vaporisation, l’heuile d’emboutissage et de déformation, l’huile dièlectique et l’huile de trempe. Après cette petite liste exhaustive, il faut maintenant s’atteler à l’usage de ces fameuses huiles.

Toujours dans le désordre mais en respectant notre liste, voici quelques explications.

Les huiles de coupe : pour le rectifiage du profil de roues dentées, pour le brochage basse vitesse, le décolletage d’aciers inoxydables et extra doux, pour l’usinage d’alliages d’aluminium, de nickel/chrome et inox par exemple.

Les huiles de perçage profond : à utiliser lors de perçages au moyen de foret à une lèvre de coupe.

Les huiles de brochage : à utiliser lorsque vous envisager des usinages tel que le brochage, le mortaisage, le fraisage, le taillage, le reclage, le filetage, le tournage ou le rainurage.

Les huiles de rectifiage : utilisation lors de meulage, fraisage, sciage, le honage ou le tréfilage pour le travail de matières à usinées telles que le travail du verre, d’alliage de métaux non ferreux, l’aluminium ou les cristaux de quartz.

Les huiles multifonctionnelles : ces huiles servent d’huile hydraulique, de graissage mais également d’huile de coupe pour l’usinage des aciers alliés, la fonte et les métaux non ferreux.

Les huiles de vaporisation : pour une utilisation parcimonieuse par pulvérisation lors du sciage, du découpage fin et de l’étampage d’acier, d’aluminium et de métaux non ferreux.

Les huiles d’emboutissage et de déformation : idéale pour l’usinage du titane, d’aluminium et/ou de cuivre pour les outils de découpe à suivre, la découpe normale, le découpage de précision et l’emboutissage de pièces moyennes, pour l’étirage de barres et de profils.

Les huiles diélectique : leurs utilisations sont envisageables lors de l’usinage par enfonçage pour les travaux de dégrossissage et pour la finition au moyen d’électrode de cuivre et de graphite.

Les huiles de trempe : huiles pour trempe froide, trempe d’aciers au carbone demi durs et d’aciers allaiés en bacs ouverts ou incorporés à des fours sous atmosphère. Pour la trempe de pièces cémentées ou carboniturées au four à bacs incorporés ou en ligne continues.

Pour être mis en contact avec les équipes de Smide, faites votre demande en cliquant sur le lien suivant : Smide, usinage de précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *